L’automne est là, avec ses couleurs, mais pas encore avec ses températures basse et ses pluies froides, tant mieux, on en profite au maximum mais on pense déjà à ces moment cocooning et ces plats si réconfortants au creux de l’hiver. C’est dans cette perspective que les vins d’Alsace suggère 3 accords mets et vins dont vous nous direz des nouvelles.

Waterzooi à la gantoise
Classique bien connu, ce délicieux ragoût à base de carotte, poireau et céleri est une fierté nationale que l’on déguste au poulet mais aussi, dans sa version originale, au poisson. Une occasion idéale de découvrir un vin blanc sec d’Alsace qui donnera du peps et de la modernité à ce plat.
Le saviez-vous?
À l’origine, le Waterzooi était un plat médiéval à base de poissons d’eau douce dont regorgeaient les eaux gantoises. Ce fut le plat préféré de l’empereur Charles Quint, né à Gand. Par la suite ces poissons se faisant plus rares, le plat s’est réinventé à base de poulet avant de retrouver sa version initiale dans un mix de produits de la mer (lotte, barbue, crevettes, moules,…).
Le vin d’Alsace à associer :
Ce plat traditionnel nécessite un blanc puissant. Optez sans hésiter pour un Riesling de l’un des Grands Crus d’Alsace.
AOC Alsace Grand Cru Goldert Riesling 2016 – Cave de Pfaffenheim (Carrefour)
AOC Alsace Grand Cru Kessler Riesling 2013 – Schlumberger (Delhaize)
AOC Alsace Riesling René Muré Signature 2015 – Rob The Cellar (Biodynamie)

Stoemp bruxellois
Quoi de plus belge qu’un stoemp («Stoump») ? Ce plat typiquement bruxellois est servi depuis le 19e siècle. Synonyme de plaisir et de «confort food», il se décline à l’envi selon le légume associé à la recette de base, une purée de pommes de terre, aromatisée au thym et au laurier, accompagnée traditionnellement de boudins, saucisses et autres pièces de lard.
Le saviez-vous?
L’histoire du Stoemp est intimement liée au milieu populaire ; un véritable plat accessible à tous ! Et si les chefs étoilés ont longtemps boudé ce plat, il est aujourd’hui totalement dans la tendance des restaurants gastronomiques qui le proposent avec du caviar, du homard ou du foie gras.
Le vin d’Alsace à associer :
La nouvelle génération du Stoemp met les légumes à l’honneur. Choisissez un vin sur la fraîcheur qui fera ressortir le goût naturel des légumes utilisés. Avec un Pinot Blanc ou un Sylvaner d’Alsace, vous faites le bon choix.
AOC Alsace Pinot Blanc 2016, Cave de Turckheim (Cora)
AOC Alsace Pinot Blanc 2016, Lieu-dit ‘Rosenbourg’ – Domaine André Blanck (Cora)

Boulets à la liégeoise
Il n’y a pas que les gaufres au sucre qui portent le nom de la ville de Liège. L’un des plus célèbres fleurons de la bistronomie régionale belge partage cette appellation: le boulet (grosse boulette) de Liège. L’association de viande hachée avec les notes sucrées du sirop de Liège, accompagnée de frites fraîchement préparées, vous fait oublier instantanément le froid ou la grisaille des journées d’hiver.
Le saviez-vous?
Les boulets de Liège sont aussi connus sous le nom de boulets sauce lapin. Rien à voir avec l’animal mais bien avec Madame Lapin à qui l’on attribue la recette originale de la sauce à base de sirop de Liège. Ce sirop, fabriqué depuis 1937, nécessite 4 kilos de pommes fraîches, de poires, d’abricots, de pruneaux et de dattes pour 1 kilo de sirop.
Le vin d’Alsace à associer :
Pour accompagner la douceur sucrée de la sauce, il vous faut un vin à la fois puissant et rond. L’Alsace produit ce vin idéal. Le Pinot Gris, avec sa douceur et ses notes mûres, va vous étonner en donnant à ce plat une véritable allure exotique.
AOC Alsace Pinot Gris ‘Sélection Sommelier’ – Wolfberger (Colruyt)
AOC Alsace Pinot Gris ‘Réserve Spéciale’ – Cave d’Ingersheim (Delhaize)
AOC Alsace Pinot Gris Famille Hugetl Pinot Gris Classique 2014 – Rob The Cellar

Waterzooi
Stoemp