La nouvelle année amène son lot de changements plus ou moins heureux, mais également quelques bonnes surprises, comme l’Almanach insolite et gourmand de Wallonie de Eric Boschman (et ce qui est super, c’est qu’il est assorti à mes fauteuils et à ma table de salon).

L’almanach – livre populaire publié chaque année et comportant, avec un calendrier, des renseignements scientifiques ou pratiques – convient parfaitement pour le type de contenu proposé par mon ami Eric Boschman. En 52 doubles pages, il s’efforce de nous faire découvrir la gastronomie wallonne, les wallons célèbres, les wallons dans l’histoire, les lieux touristiques insolites et le folklore wallon, les breuvages qui font des belges les plus braves et même ces anecdotes et curiosités reprises sous la rubrique “le saviez-vous”. Franchement, je vous mets au défis de parcourir ces 52 semaines sans en apprendre des vertes et des pas mures au sujet de la belle Wallonie et ses habitants d’hier et d’aujourd’hui.

Le plus intéressant, c’est sans doute l’approche tout à fait subjective suivie et revendiquée par l’auteur dans le choix des wallons célèbres, qu’ils soient vivants ou qu’ils soient déjà dignes d’être repris dans les livres d’histoire. Et comme il le dit si bien, c’est vraiment épatant de confronter la liste des wallons qui méritent largement un cocorico avec l’humilité et le manque de fierté des wallons et des belges en général. Une humilité admirable mais en rien justifiée par le manque d’inventeurs ou d’artistes de talents dans nos contrées.

L’autre volet intéressant, ce sont toutes ces petites tranches d’histoire, bien souvent oubliées, qui nous sont subtilement rappelées, question de remettre les choses un petit peu à l’heure place.

Donc, vous pourrez bien évidemment vous pour-lécher les babines en relisant les recettes de la tarte al djote, de la salade liégoise, du faisan aux chicons ou de la tarte au sucre de Chaumont-Gistoux, tout en vous remémorant les exploits de Jean-Mi, Juju, Eden ou Enzo Scifo, le tout bercés par les plus douces mélodies de Machiavel, Jean-Luc Fonck ou Les Gauf au Suc. Mais vous nous ferez également le plaisir d’imprimer une fois pour toute dans vos mémoires les noms et réalisations de quelques wallons célèbres. Nous pensons à Maurice Grévisse, auteur de l’ouvrage de grammaire française Le Bon Usage. A Georges Nagelmackers, banquier, ingénieur, fondateur de la Compagnie internationale wagons-lits et créateur du premier Orient-Express reliant Paris à Constantinople. A Arthur Masson dont ma grand-mère maternelle dévorait les aventures de Toine Culot. A Etienne Lenoir, inventeur d’un moteur à explosion deux temps au gaz, précurseur du moteur à quatre temps développé peu après. A Georges Lemaître, chanoine, astronome et physicien, “père” du Big Bang.

Et finalement, pour de bonnes idées de ballades et sorties folkloriques, vous vous inspirerez joyeusement des suggestions de lieux touristiques insolites et du folklore wallon. Tout ça vous a donné soif? Les 52 boissons wallonnes répertoriées devraient permettre à chacun de trouver flacon à sa soif. Vous l’aurez compris, c’est le cadeau parfait pour les Noëls en retard et toutes les bonnes occasions à venir !

Et à titre très personnel, je ne me permettrais jamais de dire du mal de Eric ou de son travail, sauf entre 4 yeux, les siens, et les miens, mais le taquiner un peu, ça je peux. Parfois, à force de causer des mêmes sujets, il ragadèle un peu dans ses chroniques, mais dans son Almanach, c’est du nouveau, c’est du frais, et c’est vachement bien de voir que l’homme a encore assez de passion pour se renouveler. Bravo mec !